Pages

vendredi 15 mai 2015

Sauver l'Arctique ? Arrêtons Shell !

On peut dire "non !" ou laisser faire. J'ai dit "non !" et personne ne sera de trop à le dire.
Pour cela, cliquer sur le lien ci-dessous :
https://secure.avaaz.org/fr/shell_drilling_loc/?ticysjb



Le gouvernement américain vient de donner l’autorisation à la multinationale Shell de forer des puits de pétrole dans des zones vierges de l’Arctique, menaçant gravement notre climat et la faune des océans. Mais il est possible de les arrêter. 

Avant que Shell n’arrive en Arctique, leurs énormes bateaux doivent faire escale à Seattle. Mais un homme a le pouvoir de les en empêcher: Ed Murray, le maire de Seattle, que nous savons sensible à l’environnement. Il a déjà averti Shell que leurs plate-formes n’auraient pas l’autorisation de se ravitailler à Seattle, mais ils lui ont répondu que cela ne les empêcherait pas d’accoster. 

Maintenant, c’est à M. Murray de décider: déposer les armes ou combattre jusqu'au bout
pour l’Arctique. Nous savons qu’il est de notre côté, mais s’opposer à l’une des plus grandes multinationales de l’histoire, cela demande du courage. Montrons au maire que le monde entier est avec lui et avec les habitants de Seattle dans leur combat sans merci pour dire “Non” aux forages de Shell dans l’Arctique.

Les forages arctiques sont extrêmement incertains et dangereux pour notre climat. La base de garde-côtes la plus proche se trouve à plus de 1000 milles nautiques des zones d’extraction. Si quelque chose ne se passe pas comme prévu - ce qui, de l’aveu même de Shell, est probable - il serait impossible d’intervenir. 

Mais ce qui reste incompréhensible, c’est que nous envisagions d’exploiter ce pétrole dans des conditions aussi extrêmes. Pour la communauté scientifique, c’est totalement incompatible avec l’objectif de conserver le climat dans lequel l’humanité s’est développée. Des profits pour Shell ou un climat sûr pour tous? La décision devrait être facile à prendre!

À Seattle, la bataille fait rage. La semaine dernière, alors que la pression des organisations locales était montée d’un cran, le maire a déclaré à Shell que leurs permis ne les autoriseraient pas à réaliser les activités prévues. Mais les bateaux de Shell ont quand même mis le cap sur Seattle, en violation des règles démocratiques les plus élémentaires.

Dans le passé, M. Murray a déjà pris position en faveur l’environnement. Aujourd’hui, il a une chance unique d’être le champion qu’attendent les peuples du monde entier en mettant ses avocats et sa police entre les plate-formes de Shell et les fragiles immensités de l’Arctique. Notre destin dépend de sa décision: apportons-lui le soutien sans faille qu’il mérite pour prendre la bonne décision.

Il ne s’agit pas juste de protéger les ours polaires et toutes les autres magnifiques espèces de l’Arctique. Il s’agit d’interdire l’extraction du pétrole dans une des zones les plus préservées de la planète et de soutenir avec tout notre espoir et toute notre détermination l’homme qui peut arrêter Shell, ici et maintenant. Faisons entendre aux pollueurs du monde entier que nous serons toujours là, ensemble, pour un avenir 100% propre.


Avec espoir, 


David, Mais, Emma, Mia, Andrew et toute l’équipe d’Avaaz

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire