Pages

dimanche 29 mars 2015

Et si être " valide " était l'exception: un clip percutant !

Je trouve cet article et cette vidéo très bien vus. Pour comprendre l'autre et ce qu'il vit, il est utile de se mettre à sa place.

http://informations.handicap.fr/art-enfant-handicap-valide-853-7586.php

Un enfant arrive dans sa classe pour son premier jour d'école. Anxieux, il prétend être différent. La caméra tourne et on découvre alors une classe d'élèves… tous porteurs de trisomie 21. L'un eux se lève, le prend par la main et lui dit "Etre différent c'est normal". C'est rudement bien trouvé ! A l'approche de la journée mondiale de la trisomie 21 (21 mars 2015), la Fondation Jérôme Lejeune a
lancé cette vidéo sur les réseaux sociaux. Succès immédiat ! Questionner le regard des autres, c'est l'objectif de ce film percutant !

Un autre film : « Le recruteur »

En interpellant sur la norme et la différence, cette vidéo rappelle que la diversité est la seule « norme » digne de l'humanité. L'appréhension de l'anormalité et de la normalité est subjective et dépend du regard de chacun. Dans la réalité, chacun peut se sentir « normal » ou « anormal » selon le contexte dans lequel il se trouve. Ce film n'est pas sans rappeler « Le recruteur » (lien ci-dessous) qui avait lui aussi fait le buzz en janvier 2015. Un cadre se présente à un entretien d'embauche dans une grosse entreprise et tombe face à un recruteur… atypique ! Après un premier temps de désarroi, le lien inattendu qui se tisse entre les deux hommes permet d'envisager tous les possibles, y compris dans l'emploi…

L'Europe sensibilisée

La diffusion de ces vidéos poursuit la mobilisation de nombreuses associations à l'occasion de la 4ème journée mondiale de la trisomie 21 instaurée par l'ONU en 2011. Elle prolonge la journée consacrée à cette pathologie au Parlement européen le 10 mars 2015 et qui a été marquée par l'intervention du commissaire européen à la recherche ; Carlos Moedas a assuré de son engagement personnel pour que l'Europe soutienne la recherche au bénéfice des personnes atteintes de déficience intellectuelle. Très ému, il s'est adressé à Eléonore et Robin, deux jeunes Français qui coanimaient la journée : «Vous êtes extraordinaires. La seule déficience dans la vie, c'est la mauvaise vision de l'autre ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire